ELOGE A LA PARESSE ...

« Pour l’amour de Dieu, ne faisons rien. »


Dissertant sur la paresse, le cinéaste Jean Renoir exhortait le monde à ne rien faire.

Un éloge plus actuel que jamais; écrit en 1937.


« La paresse est une valeur humaine qui est en train de disparaître.


C’est fou ce qu’à notre époque les gens peuvent être actifs.


Que quelques amis se réunissent le dimanche pour un bon déjeuner, à peine la dernière bouchée avalée, il se trouve toujours quelqu’un pour demander : « Alors.. ? Qu’est ce qu’on fait ?… » Une espèce d’angoisse bouleverse ses traits, tant est grand son désir de faire quelque chose ; Et il insiste : « Qu’est ce qu’on fait ? – Mais rien ! », ai-je toujours envie de répondre…


Pour l’amour de Dieu, ne faisons rien. Restons un bon après midi sans rien fiche du tout.


Ça ne suffit donc pas d’être avec de bons amis, de jouer à sentir cet invisible courant qui, dans le silence, règle les cœurs 🧡 à la même cadence, de regarder le jour décroître sur les toits, sur la rivière, ou plus simplement sur le coin du trottoir ?


J’exagère sans doute. C’est que j’aime tant la paresse, mais la vraie paresse, consciente, intégrale, que je voudrais bien lui trouver toutes les bonnes vertus.

Bien sûr elle est comme toutes les bonnes choses, comme le vin, comme l’amour ; il faut la pratiquer avec modération.


Mais croyez-moi, la terre 🌍 ne tournerait pas moins rond si ses habitants avaient le courage de se forcer chaque semaine à rester quelques heures bien tranquilles, sans occupation apparente, à guetter les signaux invisibles et puissants que vous adresse le monde vaste et généreux.»


___________ English version ___________


« For the love of God, let us do nothing.»


Philosophising about laziness, filmmaker Jean Renoir invites us folks to do nothing.

A tribute to laziness, more timely than ever; written in 1937.


«Laziness is a disappearing human value.


It is amazing how active people can be nowadays.


When friends get together for a good lunch on a Sunday; as soon as they have taken their last bite, is there always someone who asks: "So? What are we doing next ? A kind of tension transforms the features of her/his face, for so grand is her/his desire to DO something; and the person insists: "What are we going to do? - But, NOTHING! "I always wish to answer...


For the love of God, let us do nothing. Let us stay a whole afternoon, without doing anything at all.


Isn't it enough to be with good friends. Isn't it enough to feel the invisible vibe which, when we are silent, adjusts the beat of our hearts 🧡 to the same pace? Isn't it enough to look at the light of an ending day, shining on the house roofs, on the river, or simply on a corner of the street ?


Do I exaggerate ? I love laziness so much. I love real, conscious and integral laziness; hence I wish to acknowledge all its virtues. Laziness though, is like all good things, like wine, like love; one must practise it in a balanced way.


Believe me, our world 🌍 would not work less well if we, fellow humans, would have the courage to force ourselves to be quiet for a few hours every week. Just by BE-ing, without apparent occupation, let us look for the powerful and invisible signals sent by our vast and generous world. »


#doinggoodforpeopleandmomaearth


Posts
Tags #